Qu'est-ce que c'est ?

Publié le par blog musee agen

Qu’est-ce que c’est ?est un jeu destiné aux héritiers de Sherlock Holmes ou autres détectives. 
C’est l’occasion de s’interroger sur des objets issus des réserves et jamais vus du public !


Le principe :

Toutes les semaines, vous trouverez une image d’un objet. L’objet y sera représenté dans sa totalité ou par un ou des détails.

Vous pouvez déposer vos commentaires pour exprimer ce qu’il vous évoque ou en désigner sa fonction.

A la fin de chaque semaine, nous vous dévoilerons sa fiche d’identité et un nouvel objet à questionner !

Rendez-vous ici pour la solution de l'énigme de la semaine dernière

A vous de jouer !

IMG0100-copie-copie-1.jpg

Solution de l'énigme

Titre : Les Experts

 

Date : vers 1839

 

Auteur : Gustave Greux, (1838-1919) graveur, d’après le tableau d’Alexandre Gabriel Decamps (1803-1860)

 

Matériau : eau forte sur papier

 

Dimensions : 24,8 x 32,2 cm

 

Provenance : fonds ancien du musée

 

Pour la petite histoire : Trois personnages debout, un quatrième assis, une loupe collée contre l’œil, examinent avec une grande attention un tableau. Tous ont l’air particulièrement absorbés devant cette grande toile représentant un paysage à la manière de Poussin. Les toiles empilées, le châssis, la palette accrochée au mur, le chevalet sur lequel repose la toile, la cruche de vernis à droite et le léger désordre, tout semble indiquer que nous sommes dans l’atelier d’un peintre et que les personnages sont en visite. Collectionneurs, amateurs, peintres ? Ce sont en réalité des experts comme l’indique le titre de cette gravure. Mais des experts bien peu ordinaires ….travestis en singes et imitant l’attitude des vrais experts en peinture

C’est une façon bien ironique - une attaque à la fois rude mais aussi espiègle - pour Decamps de se moquer des travers et des prétentions de ses contemporains et particulièrement des experts qui font la pluie et le beau temps au moment des Salons : « une piquante satire du Jury de l’Académie de peinture trop sévère pour ses œuvres » comme l’écrivit G. Vapereau à propos de Decamps dans son Dictionnaire universel des contemporains, (Paris, Hachette, 1858)

 

Peint en 1837, « Les Experts » fut exposé au Salon de 1839.

Le tableau est aujourd’hui conservé au Metropolitan Museum de New-York 


undefined

Alexandre-Gabriel Decamps (1803–1860)

Les Experts, 1837
CollectionH. O. Havemeyer , legs de  Mme. O. Havemeyer, 1929 (29.100.196)

Metropolitan Mseum, New York

 

En voici une critique de 1863 :

« Les Singes sont une scène d’un comique achevé. C’est une raillerie fine et spirituelle de la comédie que jouent tous les jours ces bons vieux « experts, estimateurs, appréciateurs et blagueurs » comme les appelle Decamps, singes de toute espèce qu’on voit partout, dans la rue, à la salle des ventes, à l’Exposition surtout. Un grand paysage dans le genre du Poussin est soumis à l’œil inquisiteur de trois singes experts qui cherchent sans doute à en découvrir l’auteur. Tous trois portent les souliers à boucle, les bas chinés et le costume rococo dont les fripiers possèdent les derniers échantillons. Leur pose, leur geste et l’expression du leurs visages sont frappants de vérité et de naturel. C’est à rendre l’homme jaloux des finesses de physionomie qu’on peut tirer de la figure du singe. Le vieil expert qui, avec son abat-jour vert et son gros lorgnon, trône dans un fauteuil en se caressant la jambe, est un type pris sur nature; celui-là, je le connais, je l’ai vu cent fois partout où il y avait un morceau rare à estimer; au besoin, je dirais son nom. Cet autre qui tient derrière son dos son chapeau et sa canne n’est pas moins expressif ni moins spirituellement rendu. » Charles Perrier, « Ecole Française, Decamps, 1855 », dans Etudes sur les beaux-arts en France et à l’étranger, Paris, Hachette, 1863

 

Notre gravure a paru dans la revue L’Artiste en 1839, à l’occasion du Salon où Decamps avait exposé ce tableau. L’œuvre, par son ironie grinçante, eut un succès immense et fut largement gravée mais aussi copiée. Pour preuve, une modeste peinture signée : J. Cidil, est conservée dans les collections du Musée d’Agen.

undefined



Publié dans Qu'est-ce que c'est

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

paris 01/03/2009 13:30

Pas du tout. C'est une photo récente de l'équipe scientifique du musée en plein travail. Enfin, je crois ??? Ou peut-être le conseil municipal en visite dans les nouvelles réserves ???? J'hésite... Parce que moi-même, je suis passé récemment au musée, alors, je ne sais plus !

Nini 21/12/2007 23:31

Quel bazar dans cet atelier!non seulement il y a des papiers parterre,une palette au mur, une toile à l'envers,
un SDF honteux de faire la manche, un penseur penché sur un petit morceau de planète qui va se prendre les pieds dans sa canne(si il parvient à se déplier) mais aussi un roi-lion qui se mouche aprés avoir pleuré sur l'état de notre pauvre planèteainsi qu'un homme aux cotelettes de mouton qui prend du recul par rapport à la vie car il va bientôt être éclaboussé par il ne sait quoi...mais il a amené son parapluie on ne sait jamais cela pourrait servir .Ah lalala je souhaite malgré tout de bonnes fêtes à toute l'équipe "des gros travaux du Musée"

Citron 19/12/2007 16:17

Pas du tout. C'est une photo récente de l'équipe scientifique du musée en plein travail. Enfin, je crois ??? Ou peut-être le conseil municipal en visite dans les nouvelles réserves ???? J'hésite... Parce que moi-même, je suis passé récemment au musée, alors, je ne sais plus !

margot 47 17/12/2007 16:01

La piste des Fables de La Fontaine me semble assez bonne. Je verrais bien la "patte" du dessinateur Grandville.

Jeanne 16/12/2007 22:01

Je trouve que c'est petit. Mais il me semble que Frédérique a dit que c'est fait pour que l'on nertouve pas tout de suite. L'illustration d'une fable de Lafontaine ???