Déménagement pas à pas

Publié le par blog musee agen

Les réserves aujourd'hui : état des lieux

Le musée des Beaux-Arts d’Agen possède une quinzaine de réserves dispersées sur l’ensemble de ses bâtiments…de la cave au grenier.

Elles sont organisées par catégories d’objets : lapidaire, armes, arts graphiques, objets d’art, céramique, mobilier, textiles, sculptures, archéologie…

La majorité de ces réserves ne possède pas de dispositifs de relevés climatiques : cependant, chaque mois, des relevés mensuels de températures sont faits par le personnel du musée. Pour les réserves se situant sous les toits (mauvaise isolation), on constate d’importantes variations de températures selon les saisons, ainsi qu’un fort empoussièrement. 

Voici quelques exemples :

Réserve dite des Bustes

Elle est très encombrée : les objets sont posés sur des étagères et au sol. Certaines sculptures présentent des cassures, fentes et éraflures ; celles en plâtre nécessiteront des calages et des interventions de consolidation avant leur transfert.

bustes-red.jpg



Réserve des armes

Environ 400 armes sont rangées dans des râteliers en aggloméré, sur des étagères et dans des caisses en bois. Elles souffrent d’empoussièrement et les bois présentent des traces d’infestation actives de vrillettes. L’aggloméré n’est pas indiqué pour la conservation du métal car il dégage des émanations acides.

DSCF0216-red.jpg



Réserves des horloges
Cette petite pièce contient des horloges, pendules et chandeliers posés sur des étagères et au sol. Elle est encombrée et les objets subissent un  fort  empoussièrement.

DSCF0181-red.jpg

 

Réserve des faïences

Elle est située derrière des vitrines dans un petit couloir !

Les objets sont stockés sur des étagères en aggloméré. 
La poussière est omniprésente et le mode de rangement, trop dense, n’est pas adapté à la manipulation.

DSCF0202-red.jpg

 

Stockage de toiles grands formats, rangées « de chant » dans des casiers, réserve dite du Donjon

Il s’agit d’une pièce d’environ 120 m2 située sous les toits ; on notera la  présence de grandes fenêtres occultées par des stores qui sont néanmoins source d’instabilité climatique. Les peintures souffrent de soulèvement de la couche picturale et certaines, d’infestation et de déchirures Cela nécessitera des interventions avant conditionnement et transport.

DSCF0211-red.jpg




Réserve en sous-sol du lapidaire, cave Vergès
 
Humide et mal ventilée, cette cave est inadaptée à la conservation des œuvres. On y constate le développement de moisissures, et de salpêtre.

DSCF0173-red.jpg

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article